Book // Petit Pays de Gaël Faye

Lauréat du prix Fnac et du prix du Premier Roman et finaliste du Goncourt et de l’Interallié (pas mal pour un premier roman !)… il est bien difficile de passer à côté de Petit Pays quand on suit un peu l’actu littéraire. Ma curiosité l’a donc emportée, évidemment, d’autant plus que l’auteur m’avait beaucoup touchée quand je l’avais entendu parler de son roman à la radio et à la télévision.

ça parle de quoi ?

img_6682Petit Pays raconte l’histoire de Gabriel, fils d’un couple franco-rwandais âgé de dix ans ; le récit se déroule à Bujumbura, la capitale du Burundi, au début des années 90. Avec ses amis, Gabriel passe son temps à faire les quatre cents coups, insouciant et heureux. Par le regard de son personnage, Gaël Faye nous fait découvrir avec nostalgie le Bujumbura heureux d’avant la guerre civile. La joie et la légèreté vont commencer à faire place aux tracas et à la peur. D’abord au niveau familial, avec la séparation des parents de Gabriel puis, d’une manière plus tragique, par les dissensions et la haine grandissante entre Hutus et Tutsis. Pour Gabriel, ce monde qui bascule dans l’horreur de la guerre sonne la fin de son insouciance.

La guerre, sans qu’on lui demande, se charge toujours de nous trouver un ennemi. Moi qui souhaitais rester neutre, je n’ai pas pu. J’étais né avec cette histoire. Elle coulait en moi. Je lui appartenais.

Mon avis

J’ai tout de suite été séduite par l’écriture de Gaël Faye qui parvient à délivrer un récit clair, pudique et poétique nourri de son enfance burundaise. Il nous prouve qu’en plus d’être un auteur-compositeur talentueux, c’est un brillant écrivain. Lire Petit Pays, c’est lire le journal intime d’un enfant qui cherche à rester dans le cocon de l’enfance et qui par la folie des hommes se retrouve aux prises avec le réel. C’est une belle réussite, je vous conseille fortement de le lire.

Note : 9/10

Loin dans mon exil, petit pays d’Afrique des Grands Lacs
Remémorer ma vie naguère avant la guerre
Trimant pour me rappeler mes sensations sans rapatriement
A noter la chanson éponyme de Gaël Faye, un régal pour les oreilles dont vous trouverez le clip ci-dessous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Julie

    Je l’ajoute à ma wishlist immédiatement ! J’en avais déjà entendu parler il y a quelques temps mais du coup tu ne fais que confirmer les bons échos que j’avais eu ! J’avais bien aimé ton article PaL aussi, je sais que j’adore passer des heures dans des librairies, c’est souvent calme et on y fait quasi toujours des jolies découvertes !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s